Zoom sur le
fonctionnement de
l’appareil digestif

Pour mieux comprendre les remontées acides et les brûlures d’estomac, arrêtons-nous un instant sur les premiers instants de la digestion, où l’estomac et l’œsophage jouent un rôle majeur.

Lors d’un repas, l’aliment est d’abord mâché puis dégluti. Poussé par la langue au fond de la gorge, il descend le long de l’œsophage grâce à une contraction musculaire, qui le pousse en quelque sorte jusque dans l’estomac.

Habituellement, la jonction entre l’œsophage et l’estomac est fermée, pour éviter que le contenu de l’estomac ne « s’échappe » et remonte dans l’œsophage. Mais au cours des repas, cette jonction, qu’on appelle le « sphincter inférieur de l’œsophage », s’ouvre pour laisser passer la nourriture, et se referme juste après.

Dans certains cas, le sphincter inférieur de l’œsophage est fragile, faible, et il va mal se refermer : c’est la porte ouverte aux remontées acides. Puisqu’il est ouvert, l’étanchéité entre l’estomac et l’œsophage n’est plus assurée, et le suc gastrique peut tout à fait quitter l’estomac et remonter dans l’œsophage et provoquer des brûlures acides…

 

Mieux comprendre le RGO

L’estomac : un vrai bain d’acide.
Arrivé dans l’estomac, l’aliment subit pendant plusieurs heures un certain nombre de transformations. L’objectif est qu’il puisse quitter l’estomac sous forme de bouillie et passer dans l’intestin grêle où la digestion va continuer. Pour cela, l’estomac sécrète de l’acide chlorhydrique qui va fragmenter les aliments, notamment les protéines, ainsi que des enzymes, qui, elles aussi, vont s’attaquer aux protéines. C’est donc un véritable bain acide dans lequel les aliments sont découpés, brassés et réduits en bouillie.

Comment l’estomac et l’œsophage se protègent-ils de cette acidité environnante ? L’estomac sécrète un mucus qui tapisse sa muqueuse et empêche l’acide d’attaquer ses parois. L’œsophage, lui, n’a pas cette protection : si son sphincter inférieur est fragile, il sera sensible aux éventuelles remontées de suc gastrique.

Icône du système digestif

Pour prévenir les reflux gastro-œsophagiens, il existe des règles à connaître : certains aliments peuvent par exemple diminuer la pression du sphincter inférieur de l’œsophage ou irriter la paroi de l’œsophage, le stress et l’alcool vont également favoriser les remontées acides.

Pour un soulagement rapide ou en cas de symptômes récents, ponctuels ou espacés (moins d’une fois par semaine), d’autres traitements seront plus adaptés, comme les antiacides tels que Rennie®.

Si vous souffrez de brûlures d’estomac et de remontées acides plus d’une fois par semaine, vous pourrez être soulagé(e) par des médicaments appelés « inhibiteurs de la pompe à protons » (IPP). Ils agissent en limitant l’activité de certaines protéines présentes dans la muqueuse de l’estomac qui pompent l’acide vers l’estomac.

Les médicaments de la gamme Rennie® sont indiqués dans les brûlures d'estomac, les remontées acides et les aigreurs d’estomac, pas avant 15 ans. Rennie® Déflatine® est un médicament indiqué en cas de brûlures d'estomac (excès d'acidité gastrique) associées à des ballonnements, pas avant 15 ans. RennieLiquo® est un médicament indiqué en cas de brûlures d'estomac et remontées acides, pas avant 15 ans. A prendre à distance d'autres médicaments (plus de 2h si possible). Si les symptômes persistent au-delà de 10 jours, consultez votre médecin.

Mopralpro® (oméprazole) est un médicament indiqué dans le traitement à court terme des symptômes du reflux gastro-œsophagien (par exemple brûlures d’estomac, régurgitations acides) chez l’adulte (à partir de 18 ans). Ce médicament n’est pas destiné à apporter un soulagement immédiat. Si les symptômes persistent après 14 jours, consultez votre médecin.

Lisez attentivement la notice. Demandez conseil à votre pharmacien.

Visa n° 20/06/67897322/GP/001